Note technique: Catégorisation des absences

Absences à créer et à suivre pendant cette période de crise sanitaire

Outils de pilotage, les indicateurs RH et notamment ceux concernant la gestion de l’absentéisme sont tout particulièrement concernés à la fois dans l’instant présent et pour l’après Covid-19.

 

Dans le cadre de la préparation de la paie en cette période inédite, vous trouverez ci-dessous quelques conseils issus de notre expérience et des échanges clients.

  • Si votre SIRH/logiciel de paie vous permet de créer facilement de nouveaux motifs d’absence(AM = Arrêt Maladie):
    • Création d’une catégorie d’absence de type « AM garde enfant – covid 19 »
    • Création d’une catégorie d’absence de type « AM – confinement »
    • Création d’une catégorie d’absence de type « Chom Tech Part – covid 19 »

 

  • Si votre SIRH/logiciel de paie ne vous permet pas de créer de nouvelles catégories d’absence rapidement, n’hésitez pas à « recycler » 3 motifs d’absence que vous n’utilisez jamais ou que très rarement (par exemple « cas force majeure », « service militaire », « congé scientifique ») en documentant par écrit la correspondance avec les 3 catégories ci-dessus et la période concernée (au moins mars et avril 2020).

 

Isoler et catégoriser les absences ci-dessus va permettre :

  • De mesurer et de connaître l’impact de ces absences sur votre organisation du travail
  • De garder une cohérence quant aux indicateurs de suivi et d’analyse de votre absentéisme.

 

Ces absences seront prises en compte de façon différente pour l’analyse de votre absentéisme :

 

  • Seront considérées comme des absences incompressibles, rentrant donc dans le calcul de votre taux d’absentéisme total mais pas dans celui de votre absentéisme compressible (celui sur lequel on peut agir) les absences pour motifs « AM garde enfant – covid 19 » et « AM – confinement »

 

  • Les absences pour motif « Chom Tech Part – covid 19 » ne relèvent pas de l’absentéisme – parce qu’il s’agit d’une décision liée à l’organisation du travail - et ne rentrent donc dans aucun calcul de taux d’absentéisme.

 

 

Vous pourrez ainsi préparer au mieux vos prochaines analyses (fin de semestre, l’an prochain ou sur une plus longue période (idéalement 3 ans pour éliminer les phénomènes saisonniers aléatoires).

 

Nous restons à votre disposition pour toute question concernant des situations particulières ou des cas spécifiques par mail ou par téléphone.